Calculs, sang dans les urines : indicateurs de la santé urinaire du chat

Calculs, sang dans les urines : indicateurs de la santé urinaire du chat

Santé urinaire du chat : repérer les calculs urinaires

Comme pour tous les animaux, la santé urinaire des chats est un problème de taille. L'obstruction de l'urine peut être extrêmement douloureuse et potentiellement mortelle pour les chats. Si vous remarquez un signe d'inconfort ou une impossibilité d'uriner, contactez immédiatement votre vétérinaire.


Les calculs urinaires chez le chat

Il s'agit de petits « cailloux » qui se forment dans l'urine. A partir d'une certaine taille, ces calculs urinaires (ou urolithiases) peuvent obstruer l'urètre, ou y rester bloqués, entraînant des douleurs et des difficultés pour le chat à faire pipi.

Les calculs urinaires sont relativement fréquents chez le chat adulte. Si vous repérez les symptômes suivants, il vaut mieux consulter très rapidement votre vétérinaire :

  •  • Votre chat a du mal à uriner : il ne met en position mais ne parvient pas à produire de l'urine. Sa litière reste propre.
  •  • Votre chat ne s'alimente plus et devient lent, apathique.
  •  • Vous distinguez du sang dans les urines de votre chat.
  •  • Comme l'urine est bloquée, mais continue d'être produite par le système urinaire de votre chat, la vessie se gonfle. Votre vétérinaire pourra ainsi confirmer la présence de calculs urinaires dans l'organisme de votre chat s'il palpe une vessie dilatée à l'intérieur de l'abdomen.

Signes de troubles vésicaux chez les chats

Le syndrome urologique félin est un terme utilisé pour décrire un ensemble de troubles affectant la partie inférieure des voies urinaires (vessie et urètre). Le syndrome urologique est courant et complexe, et peut avoir une origine médicale ou comportementale : elle est rarement causée par un seul facteur.

Parmi les signes de troubles vésicaux, on compte les difficultés à uriner, la miction douloureuse (occasionnant des pleurs dans la litière), le léchage fréquent des parties génitales, le sang dans le pipi de votre chat, la production faible ou inexistante d'urine après de nombreux efforts et dans certains cas, l'abandon de l'usage de la litière. Le sang dans les urines du chat est un signe qui doit être pris très au sérieux. Cette pathologie pouvant être très grave et potentiellement mortelle, en particulier pour les chats mâles, contactez immédiatement votre vétérinaire en cas d'apparition de l'un de ces symptômes.


Causes
Différentes causes peuvent être à l'origine des problèmes de miction chez le chat. Elles incluent :

Cystite idiopathique : une affection courante qui entraîne une inflammation douloureuse de la vessie. En général, la cause n'est pas connue, mais le stress est un facteur déclenchant.


  • Calculs urinaires chez les chats : un problème moins courant. Les chats peuvent être affectés par divers types de calculs urinaires (le plus souvent des calculs de struvite et d'oxalate de calcium) pouvant entraîner une obstruction urétrale chez les chats mâles.

  • Anomalies anatomiques : les chats peuvent soit naître avec une anatomie anormale au niveau des voies urinaires inférieures soit développer de telles anomalies suite à un traumatisme. Les symptômes dépendent de l'emplacement et du type d'anomalie.

  • Infection bactérienne des voies urinaires : très rare chez les chats ne présentant aucun autre problème de santé. Les chats souffrant de diabète ou de maladie rénale peuvent être plus sujets aux infections, mais il s'agit rarement de la cause principale de l'apparition d'un syndrome urologique.

  • Âge et poids : les chats en surpoids et/ou âgés peuvent également souffrir de complications urinaires, tout comme les chats touchés par le stress. La cystite idiopathique a tendance à s'aggraver avec le stress causé par un déménagement, l'arrivée de nouveaux félins ou humains au sein du domicile ou même le mauvais temps !

  • La stérilisation : c'est un facteur de risque pour les problèmes urinaires chez le chat

Diagnostic

Votre vétérinaire effectuera des tests afin d'établir un diagnostic précis. Des analyses de sang pourront être réalisées afin d'éliminer les problèmes sous-jacents et une analyse d'urine pourra déceler la présence de cellules inflammatoires, de sang et de cristaux et mesurer la concentration urinaire.


Traitement

Si votre chat souffre d'un blocage de l'urètre, votre vétérinaire devra agir rapidement pour y remédier. Votre chat devra subir une sédation lourde ou une anesthésie et un cathéter urinaire lui sera posé pour déloger le blocage et permettre le retour d'un débit urinaire normal. Votre chat pourra avoir besoin d'une hydratation par voie intraveineuse et d'autres médicaments et pourra être hospitalisé plusieurs jours. Les calculs urinaires peuvent nécessiter une intervention chirurgicale, et certains types de calculs nécessitent un changement de régime alimentaire. Dans les rares cas d'infection bactérienne, un recours à des antibiotiques peut être nécessaire. La cystite idiopathique est difficile à traiter et nécessite l'approche suivante :

  • Soulagement de la douleur : le syndrome urologique félin est très douloureux et angoissant pour les chats. La douleur entraîne également un rétrécissement supplémentaire de l'urètre, ce qui augmente la probabilité de blocages.
  • Médicaments : pour décontracter l'urètre des chats mâles afin d'éviter ou de traiter les blocages. Un traitement visant à renforcer la paroi de la vessie peut être recommandé par votre vétérinaire. D'autres médicaments peuvent être ajoutés, au cas par cas.
  • Réduction du stress : le stress joue un rôle important dans la cystite idiopathique. Votre vétérinaire et vous devez donc discuter des sources de stress dans la vie de votre chat et une consultation avec un vétérinaire comportementaliste peut s'avérer nécessaire. Les traitements à base de phéromones de synthèse peuvent aider à apaiser l'anxiété et sont disponibles auprès de votre vétérinaire. L'exercice physique peut également contribuer à la réduction du stress.
  • Réduction de la concentration urinaire : avec le passage d'une nourriture sèche à une nourriture humide ou en ajoutant un peu d'eau à la nourriture sèche.
  • Alimentation, en fonction de la pathologie, votre vétérinaire pourra vous orienter vers des aliments diététiques, comme PURINA VETERINARY DIETS UR

  • Le syndrome urologique est difficile à traiter et nécessite beaucoup de patience. Vous devrez sûrement réfléchir au stress subi par votre chat au quotidien et aux moyens de le réduire et consulter un vétérinaire spécialiste des félins ou un comportementaliste en cas de changement de comportement radical de votre chat.

  • Certaines races de chats pourraient être plus susceptibles de souffrir de calculs rénaux (races de chats Persans, Birman, par exemple). Mais en pratique, tous les chats peuvent potentiellement être affecté, et la meilleure solution est la prévention.

  • Comment prévenir les calculs urinaires chez le chat ?

Une consommation insuffisante d'eau peut favoriser l'apparition de calculs. Il est donc nécessaire de vous assurer que votre chat boit suffisamment d'eau. Choisissez un récipient qui ne retient pas les odeurs, et gardez-le toujours très propre : inox, faïence, ou verre, par exemple. Essayer de lui proposer toujours de l'eau fraîche, car l'eau laissée à l'air libre « prend » rapidement les odeurs, ce qui peut repousser votre chat. Si vous le pouvez, n'hésitez pas à changer l'eau plusieurs fois par jour. Si votre chat fait vraiment le difficile pour boire, émiettez dans sa gamelle une de ses croquettes !

Ensuite, assurez-vous de proposer à votre chat une alimentation conçue pour lui éviter les problèmes urinaires : contenant suffisamment de protéines, justement dosée en magnésium, en calcium et en fibres. Proplan® propose des formules adaptées. Demandez conseil à votre vétérinaire.

Comme pour tous les animaux, la santé urinaire des chats est un facteur capital de leur santé : apprenez à bien la surveiller.
 
 
L'ouïe est un sens majeur chez les chats : les oreilles de votre félin doivent toujours être bien propres.
 
 
Les chats peuvent souffrir d'allergies cutanées, avoir la peau sèche… ces problèmes peuvent être symptomatiques d'autres affectations : soyez vigilants.
 
 
Le diabète chez le chat ne signifie pas qu'il ne puisse pas vivre heureux : nos conseils pour repérer le diabète et adapter le régime de votre chat.
 
 
Les chats sont parfois touchés par les problèmes rénaux : insuffisance rénale, calculs… Les signes pour les repérer.
 
 
La grippe peut entraîner la perte de l'odorat, et le chat peut cesser de s'alimenter ; il est donc essentiel que vous sachiez reconnaître les symptômes.
 
 
Votre chat perd ses poils, ou s'arrache des poils ? Plusieurs causes sont possibles, et vous pouvez régler le problème en les identifiant.
 
 
Les chats sourds peuvent continuer à vivre heureux avec vous ! Il vous suffit de savoir reconnaître les signes, pour comprendre leur condition et adapter leur environnement.
 
 
Les chats aveugles peuvent continuer leur vie à vos côtés. Sachez reconnaître les signes, comprendre leur condition et adapter leur environnement.
 
 
Votre chat a été opéré ? Pansements, collier de protection, points de suture : tout ce qu'il y a à savoir pour l'aider dans sa convalescence.
 
 
 
 
 
 
x

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies nous permettant de mesurer l'audience de ce site et de vous proposer des services et du contenu adapté à vos centres d'intérêts.  En savoir plus