Comment reconnaitre une conjonctivite chez un chat ?

La conjonctive, une muqueuse fragile…

La conjonctive est la muqueuse qui recouvre l’intérieur des paupières. Il s’agit d’un tissu richement innervé et vascularisé mais les vaisseaux sanguins qui parcourent sa surface sont normalement très discrets. Ils ne deviennent visibles que lorsque l’inflammation provoque leur dilatation. Lorsqu’un œil pleure et paraît rouge, il s’agit donc en général d’une conjonctivite. Cela fonctionne de la même manière pour les humains que pour les chats.

De multiples causes de conjonctivite chez le chat

La conjonctive est très exposée aux agressions extérieures : le vent (attention aux fenêtres de voiture restant ouvertes), les poussières, les poils… sont autant de causes d’irritation des muqueuses oculaires chez le chat.

La conjonctivite chez le chat peut aussi apparaître lors d’allergie aux pollens ou à la poussière de maison. Dans ce cas, l’inflammation oculaire s’accompagne alors souvent d’un écoulement nasal.

Chez certains chats (ex : Persans), une des paupières, en général celle du bas, est trop tournée vers l’intérieur et les cils irritent en permanence la surface de œil, entraînant une conjonctivite chronique. On appelle ce défaut un « entropion ». Des solutions chirurgicales existent pour soulager le chat.

L’inverse peut se produire chez les chats âgés: à cause d’une baisse du tonus des paupières, l’œil se rétracte progressivement vers le fond de l’orbite et les paupières ont tendance à se retourner vers l’extérieur. La conjonctive du chat est alors particulièrement exposée à l’inflammation.

Les produits qui soulagent votre chat de la conjonctivite

Si votre chat présente une conjonctivite, votre vétérinaire lui prescrira sans doute un collyre calmant. Pour l’administrer, levez la tête du chat, relevez la paupière supérieure et instillez quelques gouttes du collyre dans l’œil, en veillant à ne pas toucher la cornée. Eliminez ensuite l'excédent de liquide qui s’écoule dans l'angle interne de l'œil avec une compresse.

N’administrez jamais de collyre antibiotique ou anti-inflammatoire sans qu’il soit prescrit par votre vétérinaire. Utilisés à mauvais escient, ces produits peuvent favoriser l’apparition de résistances bactériennes ou faciliter le développement de certains champignons parasites.

Chez un chaton, une conjonctivite est souvent le premier signe du coryza (ou grippe du chat). Cette maladie virale peut être prévenue par la vaccination. Les chatons sont en général vaccinés avant qu’ils ne quittent l’élevage où ils sont nés mais un premier rappel est nécessaire 3 à 4 semaines après la première injection, soit entre 9 et 12 semaines. Un second rappel est à effectuer entre 12 et 16 semaines, puis un rappel sera fait chaque année.

Soins des dents du chat

Trouver le bon aliment pour votre chat